Avez-vous déjà passé de longues heures à devoir vous retenir d’aller aux toilettes ? En plus d’une attente interminable, vous avez trouvé des espaces qui n’étaient pas propres ? Sans l’infrastructure pour répondre à vos besoins ? Si vous êtes une femme, une personne ayant ses règles, à mobilité réduite, sans-abri, un.e mère/père avec une poussette, ou simplement un.e touriste à Bruxelles, vous avez probablement répondu “oui” à la plupart de ces questions.

À Bruxelles, l’accès à des toilettes publiques dans de  bonnes conditions s’avère encore compliqué. Il s’agit, pourtant, d’une question fondamentale d’inclusion et de santé publique qui commence au fur et à mesure à faire l’objet d’attention de la part des politiques.

Les toilettes, une question de genre ? Jetez un œil à cet article : Sexiste, le petit coin public

Peesy, une idée simple et puissante

En cherchant à résoudre un problème majeur, Teresa et Inès, deux citoyennes engagées, ont créé Peesy, une application de localisation des toilettes publiques à Bruxelles. Elles ont développé, pour les 19 communes de Bruxelles, une “Pee-Map”, permettant de localiser des espaces sûrs répondant aux besoins de chacun.e. Cette cartographie n’existait pas auparavant dans les bases de données des communes, ce qui fait du projet une mine d’informations en matière de données pour la Région de Bruxelles-Capitale. Le projet est collaboratif, d’ailleurs, il est possible de laisser des notes et des commentaires sur les toilettes.

Images récupérées sur le site web de l’application

L’application est disponible sur Android ainsi que sur le site web.

Un sujet indispensable dans le débat public

Ce type de projet est non seulement essentiel, mais doit aussi pouvoir être encouragé et soutenu par les pouvoirs publics. Après tout, la question des WC publics concerne tous les citoyens et citoyennes qui se déplacent dans la ville !

Les solutions défendues par Ecolo auprès du Gouvernement sont :

  • Déployer un plan pour des toilettes publiques de qualité sur tout le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale ;
  • S’assurer que chaque projet d’aménagement d’un quartier prenne en compte la question des sanitaires ;
  • Veiller à ce que ces toilettes soient inclusives, propre et sécurisées, pour permettre leur utilisation par toutes et tous ;
  • Mettre à disposition librement, en Open Data, toutes les données liées aux toilettes publiques, et également les renforcer grâce aux données de Peesy ;
  • Élaborer une carte en version papier des WC publics, pour les personnes qui n’ont pas de smartphone.

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *