Je me souviens très bien de mon premier tattoo : des mois à arpenter Instagram à la recherche DU dessin, des mails remplis d’inquiétude envoyés aux tatoueurs de toute la Belgique, des hésitations, des idées reçues, des incompréhensions. Et finalement, en 2015, je donnais mon avant-bras à la très créative Capitaine Plum’. Sans aucun regret.

4 tatouages plus tard, retour sur quelques idées qui m’ont aidées à concrétiser mes projets …

Un tatouage, c’est une oeuvre d’art

Pour moi – et ça fait débat -, chaque tatouage doit être le fruit unique de la rencontre entre un tatoueur et un tatoué. J’ai longtemps voulu trouver LE dessin. Mais débarquer chez un tatoueur avec un dessin fait par un autre – et déjà probablement imprimé sur la peau de beaucoup d’autres -, c’est comme entrer chez un peintre en montrant une peinture connue et en disant que vous voulez la même. C’est pas original pour vous, et c’est pas créatif pour lui.

En réalité, je vous suggère plutôt de chercher l’artiste.

Temps 1 : choisissez un style qui vous plaît. Chaque artiste a son style ! Noir et blanc ou couleur ? Des lignes droites ou à main levée ? Des dessins réalistes ou des formes abstraites ? Des traits épais ou fins ? Observez et vous finirez par trouver ce qui vous fait envie.

Temps 2 : proposez un projet. Envoyez un message avec la direction générale que vous souhaitez pour votre projet, quelques tatouages de l’artiste qui vous inspirent. Dites-lui ou vous voulez le tatouage, et quelle taille +- il devrait faire. Une fois cette discussion entamée, vous pourrez construire le projet avec lui.

Notez que les tatoueurs ont chacun un mode de fonctionnement expliqué sur leur site, leur compte Instagram ou Facebook. Respectez la marche à suivre, vous gagnerez du temps !

Les pages jaunes du tatouage : Instagram et Facebook

La Belgique est renommée dans le monde entier pour ses tatoueurs. Commencez par regarder les shop dans les grandes villes belges, et à vous intéresser aux tatoueurs qui y piquent. Petit à petit, suivez les comptes Instagram et les pages Facebook des tatoueurs que vous préférez. Vous verrez ensuite qu’il y a parfois des Guest (invités extérieurs au shop) et des conventions (sorte de foire du tatouage).

Voici quelques salons de tatouage que je suis et que j’apprécie :

Il en existe encore plein d’autres, et également des tatoueurs qui tatouent uniquement dans des salons privés. Plus difficiles à débusquer, mais vous trouverez :-)

C’est donc comme ça que j’ai choisi Tania Vaiana, Ani des Aubes et Capitaine Plum’.

Le prix n’a pas d’importance

J’exagère à peine. Mais ne bradez pas, pitié. Si vous dénichez le gars qui vous trouve sympa et qui vous fait une fleur, tant mieux. Mais que ça ne soit pas un critère. Dans tous les cas, c’est forcément rentable puisque vous allez le garde toute votre vie.

Ne vous étonnez pas, certains demandent un acompte pour éviter les désistements.

La patience est mère de toutes les vertus tous les tatouages

Pour vous, c’est l’évènement de votre vie. Logique. Pour eux, c’est la routine. Des gens inquiets stressés, indécis, insistants, ils en voient 10 par jour, et doivent en plus d’exercer, gérer des dizaines de demandes, de questions, de prise de rendez-vous. Ne soyez jamais gêné de leur écrire, mais comprenez que ça peut parfois prendre du temps pour avoir une réponse, et un rendez-vous – certains ont des listes d’attente de plusieurs mois. Vous attendez une fois, pour quelque chose que vous garderez toute votre vie. C’est pas si terrible !

Le jour J, pas de stress

C’est certain qu’on ne se réveille pas le matin de son premier tatouage sans une boule dans le ventre. Mais laissez-vous guider, posez vos questions, et votre hôte vous mettra sans aucun doute à l’aise, ils ont l’habitude. Oui ça fait un peu mal, mais ça importe peu, non ? Pour l’entretien, c’est pareil : vous allez passer 2 ou 3h avec la personne qui est la plus compétente pour vous dire comment gérer la cicatrisation.

Notez quand même quelques conseils/infos :

  • Ne buvez pas la veille
  • Ne prévoyez pas d’activité dans l’eau (piscine, sauna, bain) pendant le mois qui suit
  • Habillez-vous de façon à ce que la partie à tatouer soit accessible (quitte à mettre un maillot !)
  • Mettez un vêtement qui peut potentiellement être tâché d’encre
  • Prévoyez de la discussion, ça détend
  • Restez zen mais vigilant concernant l’hygiène, les salons réputés sont sérieux. Posez vos questions. Un petit truc rassurant ? Vous verrez très facilement que l’aiguille est bien déballée au moment.
  • Ne soyez pas surpris, on va vous raser l’endroit à tatouer
  • D’abord, on vous placera le calque pour définir l’endroit précis et l’orientation, puis vous donnerez votre go et le tatoueur commencera à tatouer
  • En général si c’est votre premier tatouage le tatoueur fera un petit trait pour vous montrer la sensation
  • Respirez, ça va prendre du temps, mais vous ne le regretterez pas !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *