80 ! Elles étaient 80 femmes à prendre place sur les bancs de l’hémicycle du Parlement bruxellois ce mardi.

Ces citoyennes ont ainsi livré à la tribune leurs témoignages quant aux difficultés qu’elles rencontrent au quotidien. Parmi les sujets abordés : la situation des mères seules, l’accès au logement pour les familles, ou encore les discriminations et difficultés dont les femmes sont victimes dans le monde de l’emploi, encore en 2020. Ces citoyennes ont ainsi pu échanger avec les membres de la récente Commission pour l’Égalité des chances et les Droits des femmes.

La Commission a été honorée d’accueillir les témoignages de ces vécus individuels. Ce Parlement, c’est celui de toutes les femmes et les député.e.s en sont les relais. En répondant positivement à la demande de l’association qui souhaitait rencontrer la Commission, cette dernière a souhaité ouvrir le Parlement aux femmes. C’est l’association Vrouwenlente / Printemps des Femmes qui a mobilisé ses membres à participer.
Les inégalités entre les hommes et les femmes en Région bruxelloise restent présentes dans tous les domaines du quotidien : du logement à l’emploi, en passant par l’économie ou même la mobilité, notre société n’est pas vécue également par les deux sexes. Mais les récentes mobilisations ont permis de faire bouger les choses à Bruxelles. Après la création de la Commission Égalité, le Parlement a également voté le soutien aux journées du Matrimoine. D’autres projets devraient prochainement voir le jour, comme la tirette obligatoire (alternance femmes-hommes) sur les listes aux élections, ou encore un travail sur la visibilisation des femmes dans l’espace public.
Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des actions menées un peu partout pour les Droits des Femmes (8 mars).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *