Yassas ! (et oui, je parle grec moderne, maintenant …)

En mai 2018, nous avons la chance de découvrir pour la première fois ce bout de l’Europe que peu de gens connaissent : la Grèce. Je dis que peu de gens la connaissent, car à part d’hôtel all-in à Rhodes et à Mikonos, j’ai l’impression de ne jamais avoir beaucoup entendu parler d’elle. Et pourtant, certaines de ses régions valent largement la plupart des villes à 3h de vol de Bruxelles.

Allez, assez parlé, on s’envole !

Raisons de choisir la Grèce

Vous vous rappelez, quand on a décidé à l’unanimité que l’Italie était le meilleur pays européen pour son alliance géniale entre le farniente, la gastronomie, le soleil et les paysages merveilleux ? Et bien la Grèce était quasi ex-aequo. Bam, je viens de perdre ma double nationalité.

En Grèce, il fait beau quasiment tout le temps :

Source : quandpartir.com
Source : quandpartir.com

Et vraiment, ces gens – sympas une fois qu’on a pigé leur fonctionnement – savent comment se nourrir en prenant du plaisir. Entre les mezze, les salades de toutes les couleurs et la feta dans tous ses états (panée avec du miel, DU MIEL !). Ne faites pas comme si vous n’étiez pas déjà en train de baver.

Troisième intérêt de la vie sur terre : les beaux paysages avec tout ce qu’on aime, le bleu du ciel, le bleu de la mer, le vert des montagnes. Je vais pas épiloguer, juste vous laissez réfléchir à partir de cette photo :

Crédit : Alex Blăjan

Raisons de choisir les Cyclades

Une fois que le pays était choisi, il a fallu trancher sur la partie qu’on allait visiter. Comme on a pas tout vu – même si j’ai également lu le Routard pour la partie continentale, et le second Routard sur la Crète -, cet avis est forcément biaisé. Mais mon raisonnement a été le suivant.

Je voulais une région où il est possible de bien manger, de faire de la randonnée et de voir des choses très différentes les unes des autres. Plus, j’ai toujours eu un faible pour les « mare monti » – comme en Corse, ou sur la côte Portugaise et Espagnole. Bingo.

Choisir ses îles des Cyclades

Mais quel voyage remplit de choix ! Si vous êtes du genre indécis vous avez déjà abandonné et réservé votre 25e billet pour l’Espagne. Si vous êtes toujours là, accrochez-vous, on arrive au meilleur !

Chaque île des Cyclades à ses singularités, elles se suivent et ne se ressemblent pas. Je ne saurais toutes vous les détailler, mais plusieurs sites web le font très bien, et surtout le Routard que je recommande chaudement ! – par contre laissez tomber l’article du Géo qui m’a vraiment donné envie de revendre mes billets.

Les paramètres à prendre en compte :

  • Les trajets réalistes et possibles en bateau en fonction des périodes – sachez par exemple qu’Amorgos est moins accessible avant le mois de juin, ou que passer de la partie Sud à la partie Nord ne se fait pas facilement. Vous pouvez vérifier les trajets sur ce comparateur de prix de ferry. Pour vous donner une idée des trajets possibles et des connexions, je n’ai trouvé que cette carte plutôt moche, mais efficace :
Source : Hidden-Greece.co.uk
Source : Hidden-Greece.co.uk
  • Votre budget, car oui, on parle de la crise grecque, mais je peux vous dire qu’elle n’a pas trop touché Santorini qui vit exclusivement du tourisme, et qui pratique des prix à la mode Saint Tropez – même si c’est justifié tellement on a l’impression d’être dans une version encore plus belle que le paradis lui-même.
  • Vos envies : manger un peu, passionnément, à la folie ? Faire la fiesta ? Visiter des sites historiques ? Occuper vos progénitures ? Randonner ?
  • La durée de votre voyage, car les guides suggèrent de passer deux nuits par île. Si vous visitez 3 îles, et qu’il y a d’office un jour en début et en fin de séjour pour rejoindre votre ville d’origine, ça fait déjà … 8 jours de voyage, pas mal !

Pour ma part, partant 13 jours, dont le premier et le dernier servant à faire le trajet Belgique-Grèce, j’ai choisi de faire 3 îles + Athènes. J’ai également décidé d’aller contre les conseils des guides qui suggéraient 2 nuits par île pour en passer 3 – because fuck autority 🤘 ! La vraie raison, c’est qu’au bout de 10 ans de voyage, je sais que j’aime profiter des endroits que je découvre et que je suis vite fatiguée par les changements de logement.

Voici notre planning final :

Jour 1 : Arrivée à Athènes tard le soir. Transfère en bus vers le port Piraeus (1h) et nuit dans un hotel avec vue sur la mer.

Jour 2 : Départ avec le premier ferry (7:00 !) pour Sifnos

Jours 2 – 3 – 4 – 5 : Visite de Sifnos

Sifnos est une île calme, moins touristique que les autres, où vous croiserez surtout des randonneurs. Les marches possibles sur l’île sont infinies et regorgent de trésors (et sont hyper bien fléchée grâce à Sifnos Trail). Le mieux : l’ascension jusqu’au monastère de Prophitis Elias, le point culminant de l’île, en passant par Kastro, un petit village étonnant et rustique. Le must de Sifnos, c’est clairement la qualité de ses restos et tavernes. Essayez chez Cayenne !

Jours 5 – 6 – 7 : Visite de Milos

Milos ne fait pas une impression très forte à l’arrivée. Ne vous y fiez pas : Klima, son minuscule port de pêche aux maisons colorées est plus belle que toutes les cartes postales. Là encore, de jolie balade, et surtout des excursions en bateau (indisponibles hors saison malheureusement pour nous).

Jours 7 – 8 – 9 – 10 : Visite de Santorini

Santorini fait l’effet d’une arrivée au Touquet en pleine saison, les cars de touristes chinois en plus. Respirez un grand coup et rejoignez Pyrgos, un village préservé du tourisme de masse, perché au sommet de l’île (pourtant accessible en bus). Les cafés et restaurants y sont incroyables. Vous pourrez y visiter le reste de l’île et les classiques comme Oia et Thira, tout en ne subissant pas les effets désagréables du tourisme effréné.

Jours 10 – 11 – 12 : Visite d’Athène

Il y a tout ce qu’on imagine sur elle, et puis il y a Athènes. Révoltée, chaleureuse, artistique, vivante, parfois antique et parfois alternative. Sans doute une des capitales européenne que j’ai préféré.

Jours 13 : Départ matinal pour la Belgique

Et au cas où vous ne seriez pas déjà convaincus, je vous laisse avec quelques images …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *